Le Savoureur et ses Enfants

Publié le par Louis VADMEET

17 - 6 - 2007 - FETE DU PERE ROBERT = FABLIAU


Un savoureur disait à ses enfants :

Ce qui est bon, il faut le savourer !

Ce qui est mauvais, on doit l’exécrer !

Soyez testeurs, mais lentement, doucement !

 

Tout est savourable, mes enfants, disait-il !

Même les choses d’apparence futile !

Savourez, prenez du plaisir !

Surtout, sans hâte, il va s’en dire !

 

Le travail bien fait, se savoure !

La nourriture subtile, se savoure !

Les actes d’Amour, se savourent !

 

Disait-il, même s’il paraissait radoteux !

A ses enfants qui ouvraient de grands yeux !

Savourer, c’est le grand bonheur de la vie !

Qui, les grands, les petits ravit et attendrit !

 

Oublier  de savourer, c’est oublier de vivre !

Disait-il, même sans être homme ivre !

Ce que vous savourez ne s’oubliera pas !

Même quand, un peu las, vous frôlerez le trépas !

 

Le savourage, mes petits,  n’a pas d’âge !

Et l’on doit en faire grand usage !

Tu es Idéfix mon gentil Papi !

Disaient ses enfants ébaubis et surpris !

 

Si vous apprenez une bien bonne nouvelle !

N’oubliez surtout pas de savourer icelle !

Une bonne nouvelle meuble bien l’esprit !

Et sa Joie, son impact n’ont pas de prix !

 

Savourez tout jeunes ! Savourez tout vieux !

Mais surtout, savourez à qui mieux-mieux !

Votre subconscient sera radieux !

 

On ne doit jamais savourer vite !

Rien n’est plus triste que de frôler le bonheur !

Mes enfants chéris aux grands cœurs !

Stockez du bonheur, stockez toujours du bonheur !

 

Dans des périodes tristes éventuelles,

Que verrez-vous dans vos écuelles?

Quelles seront vos pensées réelles?

Des souvenirs, vifs en ribambelles !

 

 

Ô ! Petits apprentis savoureurs !

Vivez lentement et de bon cœur !

Et vous verrez progressivement,

Qu’il n’est plaisir qu’en dégustant !

 

Il ne s’agit pas de jouissance sordide !

Mais d’une philosophie splendide !

Qui vous évitera beaucoup de rides !

Éloignera de vous, problèmes arides !

 

MORALITE :

 

Qui est plus lassant qu’un savoureur ?

Deux savoureurs ! Dites-le ! En Chœurs !

                             (LOUISERIE BANALE …)


 






Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Scarlett 03/12/2009 10:49


Tant de saveur met mes papilles en éveille! Suçons la moelle de la vie ( et évitons d'avaler l'os!)


Calli Kayan 02/12/2009 21:12


Un peu rabas joie ce savoureur non? Mais il veut le bien de ses enfants après tout! Savoureur n'existait pas comme mot, fallait bien l'inventer! Chouette néologisme et moralité rigolote et
mignonne.


Mégane 01/11/2009 18:22


Voici un poème... Savoureux !
Poèsie, photographie et peinture... Jolie polyvalence...


sarah 09/09/2009 17:52

savourons toiles et photos, savourons ce petit moment de lecture, savourons tout, même la publication d'un petit message tapé en quelques secondes...