CHRONIQUE PREHISTORIQUE

Publié le par Louis VADMEET

CHAPITRE 1 – AN 2007 de notre ère

Le 21 JANVIER 2007

lascauxbulls

Wadagah ! Sadagah ! Oujdadah !

Ma langue ancestrale,

En moi se trimbale !

Le chant des cavernes,

Loin des balivernes,

Et des chansons vaines,

Me remplit les veines !!!

Une force interne,

Naturelle et saine,

En moi se ramène ;

C’est une grande veine !

Wodogoh ! Sodogoh ! Rodogoh !

Ne laisse pas tomber ton raboh !

Wadagah ! Sadagah ! Radagah !

Arrête un peu le rutabagah !

Si tu veux bien vivre mon gars !

 Wadagah ! Sadagah ! Radagah !

Apprête bien ta ronde massue,

Pour toujours avoir le dessus !

Affûte bien ta lance !

C’est ta dernière chance !

Fais sécher ta peau de bête !

Devant l’âtre, petite tête !

Pour vaincre l’hiver froid,

Qui, souvent, est le roi !

Ne deviens pas trop glagla !

Car pour toi, sonnerait le glas !

Que tes membres soient actifs !

Laisse pousser tes jolis tifs !

Enfile ton froc en peau de mammouth !

Pour ne pas que gèle ta biroute !

Wuduguh ! Suduguh ! Ruduguh !

Ô grand chant ! Tu me remues !

Grand chant des cavernes !

Tu n’es pas un lent terne !

Tu as de la fougue virile,

Tu n’es ni stérile, ni débile !

Tu ignores les « Tam-tam » des villes,

Qui viendra te faire de la bile !

Widiguih, Sidiguih ! Ridiguih !

Ce n’est pas la danse de Saint Guy !

Ce n’est pas mélopée atrophiée !

Mais une âme profonde et variée,

Qui nous emplit bien la caboche,

Et ne nous fait pas voir tout moche !

Simplicité ! Simplicité ! Simplicité !

C’est le secret ! C’est le secret !

De notre félicité ! De notre félicité !

C’est un chant venant du fond du cœur,

C’est un chant qui chasse toute peur !

Si tu ne vis pas, tu dors !

C’est cela qui te rend fort !

Une cuisse grillée de mammouth,

Vaut bien tous les pâtés en croûte !

Un petit sentier où les lapins broutent,

Vaut bien centaine d’autoroutes !

Hermarchtrucq ! Hermarchtrucq !

Sahaussy, c’est un bon truk !

Pour survivre espèce d’eunuque !

Sans te faire casser la nuque !

Sans te faire casser la nuque !

Hermarchtrucq ! Hermarchtrucq !

Sahaussy, c’est un bon truk !

C’est l’esprit de mes ancêtres !

C’est l’esprit de mes ancêtres !

Du fond des cavernes, il jaillit !

Du fond des cavernes, il jaillit !

Et aussitôt, il me réjouit !

Et aussitôt, il me réjouit !

Ô toi ! Grand Tartougnafié !

Ô toi ! Grand tartougnafié !

Auquel chacun peut se fier !

Auquel chacun peut se fier !

Viens donc nous réconforter !

Viens donc nous réconforter !

Hestrobak ! Hestrobak ! Hestrobak !

Préserve-nous des Morbaks !

Hermachtruk ! Hermachtruk !

MORALITE : Ô CAVERNUS 1er ! TU FUS LE MEILLEUR ! (HERMACHTRUK !)

TA LANGUE FÛT TOUJOURS APPROBATIVE. INSENSEE EN APPARENCE,

ELLE NOUS APPORTA LE BON SENS, ET DE LA NATURE L’ESSENCE !

(HERMACHTRUK !)

Mes frères, mes sœurs,

Méditez bien ce charabia parabolique !...

Ce n’est pas du cliché,

A peine ébauché !

C’est bien du Louis tout craché ! Alors ?...

 

 

vlcsnap-2010-07-19-18h11m07s68.jpg

 

Publié dans Exaltations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Viescale 13/08/2010 22:21


Nous nous connaissions peu, mais j'ai vite été conquis par votre poésie et votre plume inégalée. J'espère que vous serez heureux là où vous êtes et je suis sûr que vous y avez été bien
accueilli.

Que vos mots chantent encore longtemps dans ces contrées lointaines... ^^


Riri 13/08/2010 16:29


Si les mots restent dans la mémoire des gens, se sera parce que vous les en aurez fait profiter grandement. La passion que l'on aura retrouver ici demeure dans les coeurs.

Rire en lisant, pleurant en constatant, puisse-t-il ne jamais s'éteindre.

S'il y a plus beau ailleurs, je le souhaite sincèrement, que vous puissiez retrouvez un vrai sourire.

Riri'


Mégane 13/08/2010 14:11


Bon voyage à vous, merci pour toutes vos créations si généreusement partagées. Vos idées et messages sont bien passées et je sais que les gens qui les ont lu par mon intermédiaire en feront bon
usage. On reconnait la grandeur d'un homme à la tristesse qu'il laisse derrière lui quand il s'en va, vous étiez quelqu'un de grand.

J'espère que vous retrouverez le bonheur là où vous allez, quelque soit cet endroit et j'espère surtout que votre femme s'y trouvera, si il y a une personne qui mérite d'être heureuse c'est bien
vous.
D'autres petits plumes posteront certainement à ma suite, vous allez nous manquer.

Mégane


Mégane 30/07/2010 12:25


Très rigolo, je vais aller déterrer ma massue et danser en rond autour d'une fresque ou deux !

Wadagah, Sadagah, Radagah ! mdr


Ophélie Conan 19/07/2010 23:44


Un retour aux sources qui fait du bien et qui réveille le bon barbare qui en nous s'est endormi. Merci Louis. Ophélie