Mai 67 - épisode 2

Publié le par Louis VADMEET

Bilan de mes écrits passés, autocritique et autodéfense :

 

Pensées élevées, pensées profondes,

Verve activée, verve féconde,

Mélancolie ou bien lyrisme,

Des parodies ou du cynisme.

 

Mais vers quel but tend tout cela ?

Vers la lumière au vif éclat ?

Vers le bonheur, ça va de soi ;

Réflexion faite, un amalgame

De poésie sur toute sa gamme.

Français parfois un peu sommaire,

Vocabulaire parfois vulgaire.

Mais un sentiment toujours dominant

De jouer un rôle déterminant

Pour la compréhension humaine,

Pour les grandes joies qu’elle amène,

Pour la paix rêvée qu’elle entraîne.

 

Qui par mes propos est gêné

Comptera le nombre de pieds

De chacun de mes quelques vers

Et jugera tout à l’envers.

La rigueur du technicien

Ferme le cœur qui est sien ;

Par critique de pure forme

Pour masquer un malaise énorme.

 

Pensées en passant :

 

« Qui semble absurde aujourd’hui apparaîtra lumineux demain ».

 

« Il ne faut pas s’y tromper : « l’ours » n’est pas toujours « mauvais cheval ».

 

cahiers.JPG

Publié dans Une Oeuvre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elisabeth de Hautségur 28/07/2012 17:00

J'ai lu ton retour chez Ophélie. Que ton chemin soit doux pour ton coeur.Je t'embrasse. Elisabeth.

Elisabeth de Hautségur 17/06/2012 20:02

Bonne fête, Hervé. Elisabeth.

Elisabeth 18/01/2012 11:58

Un petit signe amical

Elisabeth de Hautségur 26/03/2011 20:35


Bonsoir Hervé,
Je m'inquiète. N'oublie pas tes amis si tu as besoin de quoi que ce soit. J'ai aussi travaillé en hôpital, la nuit.
Je comprends la souffrance physique et la souffrance morale. Je suis là. Très amicalement. Elisabeth.


Elisabeth de Hautségur 05/03/2011 03:46


Tout va bien, Hervé?Je ne sais si tu es débordé depuis le 31 janvier ou si tu as des ennuis. Petit signe amical sur ton nlog. Elisabeth.