ODE AU RAT

Publié le par Louis VADMEET

Sans crainte, tu marches sur les pointes

Et ta grâce adorable n'est pas feinte.

Tu fais gracieusement en tournant,

Virevolter ton tutu charmant.

 

Tu montes, tu descends, tu montes, tu descends !

Faisant vibrer ton disque ravissant.

Marguerite aux douces couleurs,

Te dressant comme une fière fleur.

 

Sous la lueur des projecteurs,

Tu sautilles petit tentateur

Et ton corps aux lignes parfaites

Est pour l'œil véritable fête !

 

Plus d'un pinceau de peintre s'use

Pour te croquer petite muse

Et le poète devant ta silhouette

Ne trouve plus ses épithètes.

 

(Quand Louis s’extasie !)

 

etoile-degas.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ballet, 1876-1877
Edgar Degas
Huile sur toile, 58×42 cm
Musée d’Orsay, Paris

Publié dans Poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Camille Graindorge 06/07/2010 12:20


Quel magnifique clin d'oeil aux chef-d'oeuvre(s?) d'un de mes peintres favoris...


Elisabeth de Hautségur 16/06/2010 16:20


J'arrive de chez Ophélie à qui j'ai aussi parlé de Ronsard sans avoir le poème sous les yeux. Je suis heureuse de découvrir un nouveau blog, et ma muse frémit à l'écoute de la vôtre. Merci.
Elisabeth.


Ophélie Conan 13/06/2010 23:43


Très beau poème, très évocateur, au titre humoristique! Merci, Louis. Ophélie